Le guichet de la gare d’Ambert

Le 31 décembre 2017, il fermera définitivement ses portes. C’est ce que nous a annoncé la SNCF en présence de la vice-pésidente de la Région déléguée aux transports et de Myriam Fougère, Maire d’Ambert et Conseillère régionale, lors de la réunion du 8 décembre 2017 à laquelle était convié le « Collectif de travail* » pour le maintien du guichet d’Ambert. En 2013, les mêmes arguments, les mêmes constats, les mêmes propositions avaient été avancées par les représentants de la SNCF. Malgré tout, l’ancienne municipalité, avec un Maire intransigeant, avait pu conserver 4 jours d’ouverture du guichet. Elle était activement soutenue par André Chassaigne, député, Eric Dubourgnoux,Conseiller régional, et des élus locaux de diverses sensibilités. Pourquoi aujourd’hui, avec les mêmes constats, les mêmes arguments et les mêmes propositions ne sommes-nous pas arrivés à maintenir ce service public ouvert ? La SNCF aurait-elle enfin trouvé en la mairie d’Ambert un interlocuteur moins ferme et davantage soumis à sa politique de rentabilité et en lui donnant des pistes de substitution, privée ou associative ? Une fois de plus, avec ce type de décision, les territoires ruraux sont considérés comme des sous territoires qui ne méritent pas la même attention que celle portée aux territoires urbains.

Véronique FAUCHER

*le collectif est constitué du CDDSP, de l’Union Local CGT d’Ambert et des représentants des partis politiques locaux et d’associations 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *