Travail du dimanche et code du travail

     Beaucoup d’indignation, feinte ou réelle, sur l’interdiction du travail du dimanche : le méchant législateur ose appliquer la loi que les méchants syndicalistes ont fait mettre dans le code du travail !

     Et les braves employés seraient volontaires pour travailler n’importe quand, le dimanche, les jours fériés, le soir très tard (11 heures ou minuit, voire plus) tout ça au détriment de la vie de famille !    Ben voyons !

     En réalité, les gens sont « volontaires » parce qu’ils sont dans une grande précarité d’emploi, que les salaires sont rabotés depuis de nombreuses années et qu’ils n’ont que cette possibilité pour subvenir aux besoins de leur famille. Certains étudiants n’ont même que ce travail du dimanche pour se faire quelques thunes !

     Si les salaires étaient corrects, ainsi que les conditions de travail, gageons que les mères de famille ne se précipiteraient pas dans une boutique de luxe à minuit ou une grande surface le dimanche midi, pendant que le reste de la famille dîne sans elle.

     Il faut que la loi que les salariés ont obtenue par leurs luttes passées soit appliquée par tous. Mais tout de même, les patrons des grosses boîtes sont très forts : pendant qu’ils restent peinardement cachés, ils font monter au créneau les salariés qu’ils exploitent pour défendre leurs intérêts d’actionnaires !

     Si on met le doigt dans l’engrenage de l’ouverture des grandes surfaces le dimanche, attention à l’effet domino : de proche en proche, d’autres entreprises seront obligées d’en faire autant. Et les bricoleurs du dimanche ne pourront plus le faire, car ils seront en train de bosser…

     Au fait, comment font nos amis allemands, que l’on nous montre complaisamment d’habitude comme des modèles ? Ils restent en famille le dimanche, mais ça ne semble pas trop intéresser nos médias habituels, qui avec un ensemble touchant, épousent le point de vue patronal.

     Décidément, le coût financier des actionnaires est lourd pour la France, alors que le travail est de moins en moins payé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.